vendredi 23 mai 2014

Le jour où je suis devenue l'héroïne de ma fille


Par une soirée tranquille, les enfants sages s'occupent chacun dans leurs coins.
L'homme est parti pour 2h faire du sport.

Me voici seule avec les deux filles..
Bien installée dans le canapé avec l'ado, chacune sur son pc/smartphone devant la télévision (oui on est une famille de geek).
La petite joue seule à l'étage avant d'aller au lit.

Zoé, ayant à peu près 2 ans et demi (le calcul en mois est devenu superflu après avoir passer 1an), adore découvrir pleins de nouveaux jeux en ce moment.
Son jeu favori du moment est de se cacher un peu n'importe où. Pour le moment j'ai eu le droit à son armoire, le bac à jouets, le dessous du canapé ET un meuble mis dans le couloir le temps des travaux de la salle de bains.
Elle utilise ce dernier meuble comme cachette à nounours.

Bref, revenons à ce fameux soir.

Alors que j'allais une énième fois me connecter à Internet, j'entends ma fille crier "Nounours !". Je me dis qu'elle joue, qu'il est tombé.
Elle l'appelle ensuite plusieurs fois jusqu'à entendre les pleurs montés dans sa voix. Je commence à me lever du canapé, me dirige vers l'escalier.
Maintenant elle m'appelle en pleurant.. Je me met à courir (un peu peur quand même)
Ma fille m'accueille en courant dans mes bras les larmes aux yeux.
Je lui demande pourquoi elle pleure et me réponds "Nounours ! Mal !" et me montre du doigt le meuble dans le couloir.

Nounours s'était fait écraser par une planche en bois qui sert d'étagère au meuble.
Je libère donc Nounours, le remet à ma fille, qui le câline abondamment !
Juste après ma fille me dit "Nounours bobo" et vient me faire un bisou.

Après cet acte héroïque, ma fille m'a accordé une soirée de câlins, peut être sa façon de me remercier ^^

Cette soirée, ma fille a eu son premier gros chagrin...



1 commentaire:

  1. Comme c'est mignon ! Nounours a eu droit à un pansement ?

    RépondreSupprimer